Bansky : entre poésie, politique et humour

Banksy est le pseudonyme d’un artiste de rue anonyme basé en Angleterre. Il est aussi militant politique. Ses œuvres ornent tout le sud de l’Angleterre, notamment à Londres, Brighton et Bristol. Mais son art figure aussi dans des lieux internationaux de premier plan.

La signature de Bansky

Les travaux de Banksy s’accompagnent d’un « humour effronté ». Il préfère susciter, scandaliser et même déranger la société civile. Ces caractéristiques confèrent à son travail toute son importance. Il casse les codes pour dénoncer les injustices se trouvant un peu partout sur la planète.

Avec des procédés inhabituels et peu exploités, il cherche à donner vie à ses personnages au pochoir, et les réunit avec des objets hors contexte, souvent même presque décalés dans le temps. Sa création ne se limite pas à l’art de la rue. Il touche aussi bien à la peinture sur toile qu’à la sculpture selon la même logique : bousculer la conscience collective et atteindre de plein fouet la politique, les phénomènes de société, l’actualité, la guerre et le non-sens.

Un artiste reconnu

Au cours des dernières décennies, ses pochoirs – avec leur style reconnaissable et portant souvent des déclarations politiques brûlantes – sont apparus de manière inattendue dans différentes villes du monde.

Malgré cette reconnaissance planétaire, Banksy reste anonyme, renforçant l’engouement pour son travail. Deux de ses œuvres se sont vendues au double de leur valeur de départ, et un pochoir a atteint presque 300 000 livres sterling en 2007. Plus récemment, le “Girl with Balloon” s’est vendu aux enchères pour 860 000 livres sterling.

L’un des plus grands signes du statut d’icône grandissant de Banksy a vu le jour en 2014,lorsqu’il a été nommé comme l’une des personnes associer le plus à la culture britannique aux côtés de William Shakespeare, des Beatles et de la reine Elizabeth II, aux webby awards.

Un artiste engagé

Banksy utilise l’art, l’humour, la poésie ou encore les faits politiques pour sensibiliser l’opinion public. Ces médiums constituent pour lui un moyen de dénoncer haut et fort ses divergences avec certaines pratiques et réalités de son époque. Ainsi les guerres injustifiées de l’occident ont été au centre de son œuvre de 1994 intitulé Napalm. Depuis le début de sa carrière, il utilise une combinaison originale de pochoirs et d’écritures ; il a indiqué, semble-t-il, que la bombe habituelle ne lui permettait pas d’être à son meilleur. Même si ce n’est qu’en 2000 qu’il a utilisé des pochoirs plus élaborés.

La valeur des chefs-d’œuvres antiques
Damien Colcombet : l’un des meilleurs sculpteurs animaliers actuels