La valeur des chefs-d’œuvres antiques

Le terme chefs-d’œuvre antique est employé lorsqu’on évoque la période artistique entre la préhistoire et le Moyen-Age. C’est au cours de cette période-là que l’art antique est apparu. Il est relié à la religion, mais se montre différemment selon chaque civilisation. Parmi les peuples qui ont marqué la période antique, on compte les Mésopotamiens, les Égyptiens, les Grecs et les Romains. L’art a déjà pris toutes ses formes durant cette époque-là : peinture, monuments, et bien d’autres. L’art antique n’a jamais cessé de s’évoluer, il suit le cours des cultures influentes.

L’art antique en Égypte.

L’art antique en Égypte débute durant le Nagada (-3800) qui s’est développé en 650 ans pendant la période prédynastique égyptienne. Il se marquait surtout dans la sépulture c’est-à-dire tout ce qui concerne les morts, les tombeaux, etc. L’art détenait une place importante dans les rites funéraires à cette époque-là. Dans cette région, les cercueils et les tombeaux avaient une architecture unique, et cela au niveau mondial.

Malgré de nombreuses circonstances, l’art antique Égyptienne a su maintenir sa diversité et son authenticité, mais il y a certains traits qui ont disparu. L’Empire romain y a marqué ses empreintes en laissant les portraits de Fayoum. Il y a aussi quelques marques de l’art byzantin.

Jusqu’à la dynastie lagide en -30, les artistes égyptiens ont préservé leur identité. 

Il s’étend dans de nombreux pays et y a laissé sa marque. Il se caractérise par les sculptures, les pyramides, les statues et bien d’autres.

Si vous avez en votre disposition des chefs-d’œuvre antiques et que vous voulez le vendre, visiter ce site : www.antic-art.com. Vous pouvez aussi connaitre la valeur de votre chef-d’œuvre.

L’art antique à la Mésopotamie.  

L’art antique mésopotamien débute pendant la période des sociétés des chasseurs-cueilleurs. Étant donné que la Mésopotamie est comme le berceau de l’humanité, elle détient une grande place dans l’histoire de l’art antique.

Il est très distinct des arts des autres pays : il est sophistiqué avec l’utilisation des techniques très variées. Il se présente sous diverses formes : sculpture et poterie tout en utilisant des matériaux tels que la pierre, la terre cuite, et toute la gamme des matériaux modifiables.

Durant cette époque, la peinture ne détenait pas une place importante. Les tableaux étaient vraiment rares, la plupart étaient des formes géométriques et des végétaux. Des fois, on peut retrouver des peintures époustouflantes.

L’art antique de la Mésopotamie durant la période de la dynastie archaïque était principalement représenté par les chefs-d’œuvre présent dans le cimetière d’Ur. Ce sont les deux statuettes et un coffre avec des dessins. Pour la période paléo babylonienne, c’est la plaque Burney dans laquelle est représentée une déesse nue avec des ailes. Concernant la période assyrienne, il y avait une ère nouvelle avec l’apparition des sculptures animalières en bronze, en cuivre et avec divers matériaux.

L’art antique en Grèce.   

L’art antique en Grèce était le plus influent de l’époque malgré qu’il se soit inspiré de plusieurs cultures. Il s’est développé généralement dans l’architecture et la sculpture.

Par le biais d’Alexandre le Grand, les Grecs ont eu un grand privilège, car ils ont pu connaitre et tirer avantage dans la culture indienne et Asiatique. C’est dans cette période que l’art gréco-bouddhique est né, il est caractérisé par les techniques célèbres de l’orient. L’art antique grec s’étend dans toute l’Europe après la renaissance. L’esthétique, la sophistication, les traits d’un détail extrême, c’est ce qui a attiré l’orient.

Il avait pris fin lorsque la culture romaine avait été mise en place. Cette culture avait bouleversé totalement la civilisation grecque. Même si de nombreuses œuvres sont apparues après cela, ils n’étaient pas de la même qualité que ceux d’avant.

Il est alors divisé en 3 grandes périodes : la période archaïque, la période hellénistique et la période classique.

L’art antique à Rome.

L’art antique à Rome débute en 753 av. J.C, notamment durant la fondation de Rome et se termine en 476 lors de la chute de l’Empire occident.

Vu qu’il est attaché à l’art antique grec, certains historiens déclarent que l’art antique à Rome copie celui-ci. Il s’inspire également de nombreuse civilisation.

Celui-ci est caractérisé par l’architecture. Beaucoup de bâtiments, d’immeubles ont été construits durant cette période, et ils sont encore visibles jusqu’à aujourd’hui. Les monuments publics sont d’une diversité incroyable, il y avait de grands et solides amphithéâtres. Ces monuments étaient remplis de plusieurs statues.

Même si l’empire était terminé, l’art antique romain n’avait pas disparu. Il se joint à l’art byzantin et à l’art chrétien qui connait un grand essor à cette époque-là. Il se présente sous diverses formes : les portraits, les mosaïques, et le théâtre. On peut encore constater les empreintes laissées auprès des artistes de la Renaissance, du classicisme ainsi que du néo-classicisme.

L’art antique a une place importante dans l’histoire de l’art. Il a aussi une valeur inestimable.

Damien Colcombet : l’un des meilleurs sculpteurs animaliers actuels
Pierre Cornu : des portraits et des peintures mortes